Accord du 12 Octobre 2016 : Quand est- il de la mise en place de la haute Cour de Justice ?

Accord du 12 Octobre  2016 : Quand est- il  de la mise  en place  de la   haute Cour   de Justice ?

Il a été conclu entre la Mouvance, représentée par Monsieur Lansana Komara, l’opposition représentée par l’honorable Aboubacar Sylla et Honorable Mamadou Cellou Baldé, le Gouvernement représenté par Général Bouréma Condé Ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation, avec les observateurs nationaux et internationaux, on peut citer entre autres :

  • Madame Séraphine Wakhan, Coordinatrice Résident SNU,
  • Monsieur Ibrahima Diallo, Correspondant OIF,
  • Bureau du Représentant Spécial de la CEDEAO, Monsieur Ibrahima Funeste OLADELE, chargé d’Affaires  a-i,
  • Chef de la Délégation de l’Union Européenne, Monsieur Gerardus Gielen Ambassadeur,
  • Ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique, Monsieur Dennis HANKINS,
  • Ambassadeur de France, Monsieur Jean Marc GROSGORIN,
  • Société Civile, Dr Alpha Abdoulaye Diallo, Vice Président du CNOSCG chargé des questions économiques, Monsieur François Kolié, vice Président Balai Citoyen, de la mise en place de la Haute Cour de Justice, mais, très malheureusement, cette institution constitutionnelle n’a jamais vu le jour, malgré ses différents engagements tripartites, Gouvernement, une partie d’Opposition dite républicaine et de la Mouvance présidentielle pris par les uns et les autres en date du 12 octobre 2016.
  • Nous sommes surpris du silence de cimetière des observateurs nationaux et internationaux, la Cour constitutionnelle, qui est et demeure la plus importante institution constitutionnelle en charge de juger le président de la République en cas de haute trahison ; le premier ministre et les autres membres du Gouvernement pour crimes et délits conformement aux dispositions de l’article 117 et suivant de la constitution.
  • C’est aussi incompréhensible, étonnant, surprenant et regrettable de voir les organisations de la société civile dans son ensemble et en particulier le Conseil National des Organisations de la Société Guinéenne (CNOSCG) en sa qualité d’observateur et signataire des accords du 20 août  2015 et du 16 octobre 2016 sont restés indifférents pendant quatorze (14) mois sans pour autant  alerter le PRG du non respect des engagements pris pour le Gouvernement à la mise en place de la Haute Cour de Justice, c’est vraiment inquiétant ! En réalité, la mise en place de la Haute Cour de Justice par le PRG, contribuera, nous en sommes certains, à lutter contre la mal gouvernance, des détournements des deniers publics, des délits et des crimes supposés commis par les ministres de la République et du PRG.

 

Elle permettra de booster d’avantage l’économie du pays, mais aussi de la création de la richesse qui favorisera de la création, parce que les finances publiques sont correctement gérées par les administrateurs et les administrés.

En dépit de tout ce qui précède les membres du comité de suivi de la mise en œuvre de l’Accord du 12 octobre 2016 en partenariat avec les signataires dudit accord doivent respecter et faire respecter  des engagements pris par le gouvernement guinéen relatif à la mise en place de la Haute Cour de Justice. Que Dieu le tout puissant bénisse et protège la Guinée. Amina !

 

Alfousseny Magassouba

Dp kuru- kan Fuga

Tel/ 657207259 / 628617139

 

    Leave a Reply

    Your email address will not be published.*