Conakry : Tenue d’un atelier pour lutter contre la fraude dans le secteur d’électricité

Conakry : Tenue d’un atelier pour    lutter  contre la fraude  dans le secteur d’électricité

Les responsables du ministère de l’Energie et de l’Hydraulique   en parfaite collaboration avec l’administration Générale d’EDG (Electricité de Guinée) ont organisé un atelier ce jeudi 12 juillet 2018  dans un réceptif hôtelier de la place. Objectif ? Mettre en  place  Une politique de lutte contre  toutes formes de fraudes dans tous les secteurs de l’électricité en Guinée. Présent atelier a réuni les cadres du ministère de l’énergie et de l’hydraulique, les travailleurs d’EDG et d’autres cadres évoluant dans le secteur de l’énergie

 

Appuyer par la Banque Mondiale et l’Agence Française pour le Développement (AFD), le projet de redressement du secteur d’EDG vise à rétablir la viabilité dans le secteur de l’électricité  pour améliorer la performance technique, commerciale et financière afin de réduire les pertes d’électricité.

Dans son allocution, l’Administrateur général d’EDG, Abdenbi Attou  a rappelé  du présent séminaire. « L’objectif de ce séminaire’ est la présentation d’une étude qui a été faite par un cabinet  sur la lutte contre la fraude de l’électricité en Guinée. Vous savez

Parmi les éléments  les plus importants du redressement commercial du secteur d’électricité en particulier la société EDG. Il y a  le rendement commercial qui doit augmenter et au cœur de cela, il y à la lutte contre la fraude », a fait savoir M. Attou.

 

Avant d’ajouter: « aujourd’hui, nous nous sommes engagés dans un vaste programme de redressement commercial qui est basé sur trois piliers: premièrement la pose des compteurs. Deuxièmes, EDG procédera aux opérations de recensement de la Clientèle. Et enfin la régularisation commerciale des facture pour minimiser la perte de l’énergie », ajoute -t-il .

 

Sékou Sanfina Diakité, secrétaire général du ministère de l’énergie et de l’énergie et représentant du ministre de cette rencontre a précisé que c’est un processus qui fait partie  du programme de société du président de la République pour améliorer les conditions d’accès à l’énergie  pour les  populations guinéennes. « Il faut que la population sache que c’est beaucoup d’argent  que l’Etat investit  dans le carburant et l’électricité   pour résoudre le problème de la déserte en  matière d’électricité .Donc, payer les factures ,doit être  un devoir aujourd’hui  pour  tout bon citoyen », a conclu M. Diakité .

 

 

Présent à la  rencontre, le chargé du projet de la Banque Africaine de Développement (BAD), a déclaré que son institution soutient  la société EDG  dans son projet   de redressement commercial à la  hauteur de 75 millions de dollar.

 

Sylla Ibrahima Kalil pour www.conakrynews.org 664594788

 

 

 

    Leave a Reply

    Your email address will not be published.*