Grève des Enseignants : « Comme ils font une violation flagrante de la loi, nous aussi nous allons violer les principes de négociation », déclare Aboubacar Soumah

Grève des Enseignants : « Comme ils font une violation flagrante de la loi, nous aussi nous allons violer les principes de négociation », déclare  Aboubacar Soumah

A l’occasion d’une Assemblée Générale tenue la semaine dernière au siège du Syndicat Libre Des Enseignants Chercheurs de Guinée(SLECG), le Camarade Aboubacar Soumah,Secrétaire Général de cette centrale syndicale , n’entend pas baissé les bras malgré les menaces et les gels de leurs Salaires, il demande aux enseignants de ne pas avoir peur contre les intimidations proférées   par le Gouvernement   Kassory Fofana par rapport   aux salaires des Enseignants. « C’est archi faux et nous sommes protégés par la loi l/028 », déclare Aboubacar Soumah du SELCG.

 

 

Face aux Enseignants, le Camarade Aboubacar Soumah a expliqué : « Nous avons décidé que les huit millions sont maintenant non négociables. Nous avons bien dit ici que les huit millions sont négociables, mais à cette phase là nous dirons que les huit millions son non négociables », a fait savoir Camarade Soumah.

 

Avant d’ajouter : « Au nom du bureau exécutif national du SLECG et l’ensemble des enseignants chercheurs de Guinée, après avoir reçu les appels à l’intérieur du pays, où   tous les Enseignants ont demandé à ce que les huit millions ne soient plus négociables. Pour des raisons toutes simples, le comportement du ministre de l’Enseignement de l’Education Nationale, qui au lieu de faire face aux revendications des enseignants, à plutôt procédé au remplacement de certains contractuels soi-disant des sortants de L’ISSEG et de L’ENI en plus certains vacataires ramassés çà et là  au remplacement des enseignants titulaires au niveau des établissements Scolaires.  Cela est une violation  flagrante des lois », a précisé le Secrétaire Général du SLECG.

« Le premier ministre que nous connaissons très bien, qui est responsable du dialogue social, est le premier aujourd’hui qui bloquent des salaires des grévistes, en déclarant sur les antennes de quelques radios et télévision que jusqu’en 2020 pas de négociation entre le gouvernement et le SLECG et de bloquer nos salaires, contrairement à la loi L/028 qui régit le dialogue social. Comme ils font une violation flagrante, nous aussi nous allons violer les principes de négociation », a souligné M.Soumah.

 

 

 

Pour finir, le Camarade Aboubacar Soumah a félicité ces enseignants qui ont suivis le mot d’ordre de grève avant de demander aux parents d’élèves de garder leurs enfants à la maison. « Pourquoi parce-que nous l’avions souligné au départ que les forces de l’ordre sont toujours prêt à tirer sur eux, nous avons les faits à Koloma, un élève a été tué. Donc dès que les élèves vont se révolter contre ces contractuels mal formés , ils essayeront de tirer sur eux »

 

 

Akila pour www.conakrynews.org 662519697

    Leave a Reply

    Your email address will not be published.*