Conakry : Hadja Saran Daraba dans les écoles pour véhiculer l’histoire de la Guinée aux jeunes élèves

Conakry : Hadja Saran Daraba  dans les écoles pour véhiculer l’histoire de la Guinée aux jeunes élèves

Après l’étape de l’Université Koffi Annan, la présidente du Réseau des Femmes  du Fleuve Mano pour la Paix, Hadja Saran Daraba était en face des élèves du Lycée Donka  ce jeudi 29 Novembre 2018 à Conakry. Objectif ?   Véhiculer  des informations relatives à l’histoire de la Guinée  aux  jeunes élèves   pour mieux faire face au défi  auquel notre pays est confronté  dans le cadre de  son développement.

Dans son exposé, Hadja Saran Daraba a déclaré que la Guinée avait fait une belle réforme de son système éducatif   pendant la 1ere République. « La 1ère République a démocratisé l’enseignement Guinéen. Le Gouvernement  de la 1ère République avait fait les écoles dans tous les  villages du pays. A partir de 1968, le Gouvernement  a fait la révolution  culturelle tout en instaurant l’enseignement  des langues nationales dans le système éducatif guinéen. Les langues comme, le Soussou,Kissien,Manika etc …étaient enseignées dans toutes les écoles du pays. Ces réformes  avaient pour objectif principal de cimenter l’unité nationale et la paix au sein de notre pays », a affirmé Hadja Saran.

Prenant la parole,Madame la proviseur du Lycée Donka  a souligné : «C’est avec beaucoup de fierté  et de plaisir  de recevoir Hadja Sara Daraba Kaba  dans les locaux de notre Université   pour véhiculer l’histoire de la Guinée de 1946, 1958 et 1970 ».

« Le thème  de la conférence  est   évocateur.  D’où vient la Guinée ? A travers cette question, nous avons appris assez de chose avec cette Dame. La conférencière  est rentrée dans beaucoup   de détail qui rappellent le combat de la Guinée  pour son émancipation diplomatique, économique, sociale, politique  et culturelle. Elle a peint tous les aspects  concernant la vie de notre pays .Et durant plusieurs heures, les jeunes élèves sont restés disciplinés  jusqu’à la fin de l’exposé de Hadja Saran, pour dire combien de fois les informations qu’elle véhiculait aux jeunes élèves étaient importantes », a expliqué Madame la proviseur du Lycée Donka.

Mme Kaba Kadiata, chargé de communication du Réseau des Femmes de Mano River  pour la Paix, a fait savoir que l’objectif de  la  conférence de madame la présidente du Réseau, c’est de faire comprendre   à la jeunesse d’où est venue la Guinée ? C’est – à dire que les jeunes doivent s’approprier  de leur identité afin de  pouvoir prendre  des décisions  par rapport à l’avenir. Parce que si tu ne connais pas  ce qui s’est passé hier, ça va être très  difficiles pour toi de mieux aborder demain .Ces exposés de madame permettra  aux jeunes de savoir ce qui s’est déroulé avant, pendant et après l’indépendance de notre pays. Il faut que la jeunesse chasse que  l’indépendance de la guinée ne se limite pas seulement  au ‘’feu ‘ ’ Ahmed Sekou Touré , au camp Boiro, ni aux attentats contre la Guinée, mais  l’histoire de la guinée retient qu’elle a bénéficié  aussi des ressources  humaines qualifiées  et très respectées à travers  le continent », a conclu la chargée de Communication du Réseau .

Sylla Ibrahima Kalil pour www.conakrynews.org 625444534

 

    Leave a Reply

    Your email address will not be published.*