M.Nouha Traoré à l’Assemblée Générale du RGD : «Le président Me Abdoul Kabélè Camara ne s’est jamais nourrit de la politique»

M.Nouha Traoré à l’Assemblée Générale du RGD : «Le  président Me  Abdoul Kabélè Camara ne s’est jamais nourrit de la politique»

Les militants et sympathisants du parti Rassemblement Guinéen pour le développement en Abrégé le  ‘’RGD’’ se sont fortement mobilisés ce samedi 09 février 2019, pour participer à la 14ème Assemblée générale dudit parti politique à son  siège social à Matam. Cette 14ème Assemblée générale s’est déroulée selon l’ordre du jour suivant : présentations de nouveaux adhérents au sein du parti, la sensibilisation des militants et sympathisants du parti sur l’achat des  cartes de membre et l’intervention  des membres du bureau politique  du parti. Sous la présidence de M.Nouha Traoré, ex chef de cabinet au ministère de la sécurité  et de la protection civile, cette rencontre a  connu la  présence de plusieurs membres du bureau politique du RGD notamment, Me Sow,M.Adjibou Bah,Madame Makhadi Bangoura, ex présidente de la délégation spéciale de Kaloum,M. Ibrahima Fall,représentant des guinéens de l’étranger etc…  Avec plus de 5OOO adhésions déjà, après  seulement quelques mois  de son lancement officiel, le parti Rassemblement Guinéen pour le développement (RGD) constitue aujourd’hui, un espoir et un symbole  selon la  plus part des observateurs de la chaine politique guinéenne.       

 

 

 

 

Prenant la parole, le président de la séance, M.Nouha Traoré, a  expliqué les raisons de son adhésion au sein du RGD.

« Mon arrivée au sein de ce parti le RGD, est purement convictionnelle.Mon arrivée au sein dudit parti n’est pas occasionnelle. Cependant quand tu demandes à  d’autres  pourquoi  ils font  la politique, beaucoup ne savent pas pourquoi ils le font. Très heureusement pour moi, ma venue au RGD, est dictée par deux choses fondamentales : La première raison, faire la politique aujourd’hui, est une nécessité vitale en guinée. Parce que si on ne fait pas la politique à l’état actuel des choses  dans  ce pays, nous allons chavirer. Notre guinée qui constitue notre fierté, notre guinée commune risquerait d’aller au bord d’un naufrage si les fils dignes de ce pays ne s’y engagent pas. D’abord, c’est une volonté de contribuer au changement positif dans  notre pays. Faire la politique  pour moi aujourd’hui, c’est un moyen utile et normal pour contribuer au changement tant attendu dans ce pays. Il  y a un désir de participer aux transformations sociopolitique, un désir de participer au développement de la guinée. La deuxième série de raisons, il y a une différence dans l’engagement politique. Il  y a un auteur qu’on appelle Max robert qui a fait le choix entre deux politiciens professionnels. D’un côté il y  a des professionnels politiques qui se nourrissent de la politique. Mais le président du RGD,Me Abdoul Kabélè Camara ne s’est jamais nourrit de la politique », a-t-il expliqué.

 

 

Avant de qualifier  le président du RGD, Me Abdoul Kabélè Camara : « un homme politique doit revêtir deux mentaux fondamentaux : c’est le parcours et le   discours. Donc, le parcours de  Me Kabélè fait de lui aujourd’hui, un, homme qui incarne des  valeurs positives  d’intégrité, un homme qui intègre des valeurs  d’ouverture, un homme qui intègre des valeurs républicaines. Le parcours de l’homme fait de lui un professionnel   politique   animé  par  un sens positif    dans le cadre du bien être des guinées en général », a fait savoir le président de la séance.

 

 

 

 

 

Sur la question de  la sensibilisation des militants et sympathisants  par rapport à  l’achat de la carte de membre, M.  Nouha Traoré, a   précisé que l’achat des  cartes de membre du parti  est fondamental pour un militant parce que c’est  ce  qui prouve effectivement  son    adhésion  au sein de ce parti. « La première importance d’une carte de membre, quand vous êtes à l’étranger par exemple  pour dire d’abord que tu es guinéen, ça se prouve à travers ta carte d’identité nationale et ton passeport qui  constituent  les   liens juridiques entre toi et ton pays d’origine. Donc, est ce qu’on  doit comprendre que quelqu’un soit militant du RGD  si la personne ne dispose aucune pièce ? La réponse est non, on ne peut pas concevoir un militant qui ne dispose pas  sa carte  de membre. Donc, il faut inviter tous les militants à disposer des cartes de membre cela est important à  plus d’un titre. La deuxième importance, dans l’exercice de votre fonction de militantisme par exemple, si demain vous êtes interpeller dans un commissariat ou dans une gendarmerie pour des faits liés à votre militantisme, rien qu’en montrant   cette carte de membre. Cela  amènera  obligatoirement le bureau exécutif à se mobiliser pour aller vous  défendre dans  ce problème. Donc l’achat de la  carte est un  acte  non seulement de loyauté vis-vis  du parti mais  aussi  un acte qui  prouve à suffisance que vous adhérez effectivement  aux idéaux défendus par le parti », a précisé M. Nouha  Traoré.

 

 

 

 

Avant de  rappeler l’importance des élections législatives en cours  : « Les élections législatives constituent pour nous un programme d’une importance capitale pour la bonne et simple raison que si nous voulons mettre un coup d’arrêt définitif  à l’actuel régime, il faudrait que nous refusions des tripatouillages, des manipulations et des coups d’état constitutionnels, il faudrait que l’on refuse à ça . « L’état actuel de la constitution guinéenne  interdit catégoriquement la candidature du prof Alpha   Condé en 2020.Donc, c’est ce principe que nous protégeons ici. Quelqu’un vient de l’affirmer dans son intervention   en disant   que ‘’ Le RGD, réaffirme son adhésion au respect des lois de la république, la loi suprême de  notre pays’’. La Constitution guinéenne dans son article 27, qui est appuyé dans  l’article 154, dit que le mandat du président de la république est de cinq ans (5) et renouvelable une seule fois. Et l’article 154 vient dire que de cette disposition de l’article 27, ne peut  faire l’objet d’aucune modification, donc il y a une clause  d’humiliabilité qui entoure  cette disposition », a-t-il rappelé.

 

Avant d’affirmer : « Pour contourner tous ces obstacles, le président ne peut que passer par un référendum, c’est pourquoi nous devons nous battre aujourd’hui  pour la massification de notre parti  afin  qu’on   soit à l’Assemblée Nationale pour pouvoir   nous opposés    contre cette volonté  une fois que c’est déjà  exposé par les dirigeants actuels. Il faudrait que nous continuions à une  forte  mobilisation des guinéens dans toutes les quatre horizons de la guinée. Le RGD,ne se veut pas  un parti Soussou,ni malinké,ni forestier …Le RGD ,se veut  un parti guinéen tout court. C’est pour  cette raison le choix de notre  slogan a été « Ensemble tout est  possible ».Donc  chacun  dans son périmètre  doit pouvoir mobiliser le plus grand nombre de militants en faveur  de notre parti », a lancé aux militants du RGD.

 

 

 

Ibrahima Fall, le représentant des guinéens de l’étranger au sein du RGD,  a  déclaré que  des guinéens de l’étranger lui ont laissé  un message à véhiculer   pour le parti. «Je reviens d’une longue mission de l’extérieur. Des Guinéens de Dakar, des guinéen de Toulouse, des Guinéens de Grenoble, des guinéens de Bouaké ….Vous disent qu’ils ont faim, ils ont faim  de  notre parti le RGD.Qu’ils sont avec  nous  et qu’ils s’attendent à  nous. Qu’ils s’attendent à ce que vous mettiez en place dans ces pays, le dispositif qui va  faire rebondir  dans  ces endroits respectifs le   Slogan de notre parti le RGD ‘’Mon pays, ma fierté’ ’ », a déclaré M.Fall.

 

 

 

Avant d’expliquer : « A Toulouse, où  se trouve la majorité des  ressortissants guinéens de la France, ils m’ont fait rire en me racontant   un fait réel. Que c’est des guinéens que   vous allez voir à Toulouse en train de faire la file à la mairie pour quémander des papiers pour se naturaliser français. Parce que tout simplement le guinéen ne peut   pas dire aujourd’hui, mon pays c’est ma fierté .Les guinéens aujourd’hui ne sont pas fiers de garder leur nationalité. Par contre, les communautés des autres  pays africains comme le  Sénégal, Gabon, la côte ivoire  ont la fierté de garder leur nationalité. Cette raison s’explique du fait que nos dirigeants n’ont pas bien travaillé pour que la guinée ait sa dignité qu’il faut », a-t-il expliqué.

 

 

 

Madame makhadi  Bangoura, ex présidente  de la délégation spéciale  de Kaloum et actuellement membre du bureau politique du RGD, a dit  aux militants : « Nous devons se battre pour la mobilisation  du plus grand nombre de militants afin qu’on ait un nombre important de députés à l’Assemblée  Nationale pour pouvoir barrer la routes à tout projet de modification de notre constitution par l’actuel gouvernement. Nous devons faire comprendre à la population que notre parti le RGD, n’est pas un parti ingrat. Car, c’est un parti rassembleur, un parti  sans ethnie, un parti qui respectera les  lois de la guinée, c’est un parti qui combattra l’injustice sur toutes ses formes, c’est  un parti qui  a des ambitions nobles  pour le bien être des guinéens sans exception », a  conclu Mme Bangoura.

 

Syllla Ibrahima Kalil pour www.conakrynews.org 625444534  

    Leave a Reply

    Your email address will not be published.*