Kolaboui/Boké : Signature d’un protocole d’accord pour enterrer la Hache de guerre

Kolaboui/Boké : Signature d’un protocole d’accord pour enterrer la Hache de guerre

Suite aux différentes manifestations récurrentes dcontre le délestage dans la commune  Boké, l’obscurité à Kolaboui, l’ANAIM s’est librement engagée à trouver de groupes de 600KVA chacun pour Kllaboui et deux groupes de 1,4 Méga chacun pour la ville de Kamsar. En plus, elle s’est engagée a prendre en charge l’opération (carburant, lubrifiant et entretien) pour la centrale de Kolaboui à travers un opérateur privé local (Marinex group) avec lequel, l’ANAIM a signé un contrat.   Un protocole d’accord a été donc signé entre les différentes parties pour entériner l’attente devant ramener la paix et quiétude sociale dans cette sous-préfecture.

 

Une forte délégation de l’ANAIM s’est rendue à Boké en début de cette semaine pour essayer de mettre ensemble les représentants de Marinex Groupe, la Société GEK et la commune rurale de Kolaboui sous l’œil vigilant du sous-préfet de Kolaboui.

 

Au cours des échanges, le Directeur général adjoint et chef de la délégation de l’ANAIM a fait cas d’un courrier invitant sa direction pour une rencontre urgente afin de régler les différends entre Marinex Group et GEK pour la fourniture d’électricité à Kolaboui.

 

Le directeur général adjoint de l’ANAIM a fait savoir que tout ce que la Direction Générale fait c’est pour le prix de la paix dans la préfecture de Boké. « Il n’y a pas de contrat entre GEK et ANAIM. Nous avons librement pris l’engagement à fournir des groupes et le carburant suite à une réunion qu’on a eu avec le ministère de l’économie et des finances en compagnie du ministère de tutelle», a indiqué le DGA, Elhadj Moussa Camara DGA.

 

En ce qui concerne les salaires des employés des centrales thermiques installées pour électrifier cette localité et l’achat de 4 transformateurs, il a souligné qu’ils vont demander à l’opérateur Marinex de le faire.

Hafia Balde, conseiller à la mairie de Kolaboui a dit qu’il souhaiterait qu’il y ait un contrat entre Marinex Group et GEK pour la fourniture d’électricité dans notre localité.  « Je souhaite qu’il y ait un contrat entre Marinex et GEK… Pour un contrôle local. Défendre le salaire des employés…. Le réseau soit au compte de la commune », a souhaité M. Baldé.

Ousmane Sampil, Directeur général de Marinex Group a promis de racheter les réseaux existants de GEK. Par la même occasion, il a dit qu’il n’existait aucun contrat entre son groupe et GEK. Tout de même, au cours de cette rencontre M. Sampil s’est engagé à signer un contrat avec la société GEK pour satisfaire les besoins de la communauté.  Il a précisé que sur le réseau il y a des gros consommateurs qui sont branchés (soudure, menuiserie, …), c’est ce qui est à l’origine en garde partie des soucis relatifs à la fourniture de l’électricité. Il a réitéré son engagement à fournir le courant de 19h à 06h et le payement des salaires des employés. Auparavant l’ANAIM a acheté deux centrales thermiques pour la commune urbaine de Boké, deux centrales pour Kamsar village. L’agence est actuellement sur le point d’achever la construction d’un hôpital communautaire à Kamsar.

 

A la fin de la réunion, le sous-préfet, a remercié ANAIM pour les efforts consentis en acceptant de fournir de l’électricité à Kolaboui et ses environnants. A cette occasion, la cérémonie a pris fin par la signature d’un protocole d’accord.

Le Nalômâmâdi

 

    Leave a Reply

    Your email address will not be published.*