Santé Animale : Lancement de la campagne de vaccination de masse de la CEDEAO (la Guinée, la Sierra Leone et le Libéria) pour le déparasitage de la peste des petits ruminants dans ces trois pays.

Santé Animale : Lancement de la campagne de vaccination de masse de la CEDEAO (la Guinée, la  Sierra Leone et le Libéria) pour   le  déparasitage de la peste des petits ruminants dans ces  trois pays.

Trois   (3)  pays frères de la sous -région  notamment  la  Guinée, le Liberia et la Sierra Léone en collaboration avec les partenaires au développement, ont  officiellement procédé au lancement  ce samedi,à  la campagne de vaccination de masse et de déparasitage de peste des petits ruminants. Ladite cérémonie de lancement  s’est déroulée dans le   district de PAMALAP ,  dans la préfecture de Forécariah .

 

 

C’est en présence des  ministres  en charge de l’élevage de ces trois  pays  concernés   par cette campagne tous accompagnés    par une forte délégation, des autorités préfectorales de Forécariah et  des  populations riveraines du District de PAMALAP.

 

 

 

Prenant la parole, le préfet de Forécariah , Amara camara, c’est d’abord réjouit du choix porté sur sa préfecture pour abriter la cérémonie  de  lancement de cet événements de grande envergure.

 

Avant de  rappeler   que la préfecture de Forécariah est l’une des préfectures  frontalières de la Guinée vers la sierra Leone et le Libéria. « Pour  la petite histoire, nous partageons les bonheurs  comme les malheurs. Avec la rébellion de 2000, la Guinée, le Libéria et la sierra Leone, aucun de ces  pays cités  n’avaient  été épargnés , la  même chose  aussi pour  la maladie de la fièvre hémorragique  à virus  Ebola », a fait savoir  dans son intervention le préfet   de Forécariah.

 

Avant de préciser : «  C’est pourquoi, il est primordial de prendre ensemble des mesures adéquates  pour une éradication définitive de la peste des petits ruminants  pour le bien être de nos  trois (3) pays » .

 

 

Sékou Sangaré, commissaire de l’agriculture et ressource en environnement  de la CEDEAO, a invité les techniciens en charge de la vaccination de  ces bovins des différents pays concernés à plus de responsabilité.Avant d’inviter  les éleveurs  de se mettre  au  travail  afin d’éviter la propagation  de la maladie.

 

« Nous insistons pour que vous vous donner les mains afin de travailler  ensemble, ce pour la réussite de ce projet. J’invite les éleveurs surtout à envoyer  leurs  animaux sur les sites retenus pour  leur  vaccination », a lancé ce message  aux éleveurs.

 

 

Pour sa part, le ministre guinéen de l’élevage  , Roger Patrick Millimono ,assis  à côté de ses homologues de la sierra Leone et du Libéria, n’a pas manqué de vivement remercier  ces partenaires Techniques  et financiers qui leurs accompagnent . «  je voudrais exprimer  notre profonde  gratitude à  la CEDEAO, pour la mis en place de ce projet allant  dans le cadre de  l’éradication de la fièvre aphteuse et la peste des petits ruminants, mais aussi à la coopération suisse pour son  soutien  financier, dans la lutte contre ces deux maladies qui  entraînent chaque année des conséquences sociaux, économiques  importants dans nos  trois (3)  pays en particulier et dans notre sous -région en général », a expliqué le ministre  Roger  Parick Millimono .

 

Avant de souligner : « Cette lutte pour le gouvernement guinéen contre ces deux maladies prioritaires aux conséquences sociaux économiques  énormes, s’inscrit en droite ligne dans le programme de la sécurité alimentaire, un des objectifs du programme national économique et social de 2015/2020 ».

 

 

Pour  clore son intervention, il a rassuré les partenaires techniques et financiers  de la ferme détermination  des Gouvernements   de la Guinée, la sierra Leone et  du  Libéria, à ne manager  aucun effort pour la réussite de cette campagne de vaccination. Qui est une démarche globale de contrôle de la PPR en Afrique de l’Ouest, notamment dans ces  trois (3) pays, et  qui permet à la  sous-région de réaffirmer l’engagement politique international  pour  l’éradication de  la PPR à l’échelle mondiale d’ici  l’horizon  2030.

 

 

 

Mariam K Camara pour www.conakrynews.org

 

    Leave a Reply

    Your email address will not be published.*