Guinée Conakry : Don européen aux services de protection civile

Guinée Conakry : Don européen aux services de protection civile
POLYCOPIÉ – L’Union européenne (UE) et la France ont remis, le 10 février, à la Direction générale de la Protection civile en Guinée Conakry, un don sous forme d’importants lots opérationnels de lutte contre l’incendie et de secours à personnes. Foto: UE
POLYCOPIÉ – L’Union européenne (UE) et la France ont remis, le 10 février, à la Direction générale de la Protection civile en Guinée Conakry, un don sous forme d’importants lots opérationnels de lutte contre l’incendie et de secours à personnes. Foto: UE

D’une valeur de 225 mille euros, ce don s’inscrit dans le cadre du Programme d’Appui à la Réforme du secteur de la Sécurité en Guinée, financé par l’UE.

L’Union européenne (UE) et la France ont remis, le 10 février, à la Direction générale de la Protection civile en Guinée Conakry, un don sous forme d’importants lots opérationnels de lutte contre l’incendie et de secours à personnes. D’une valeur de 225 mille euros, ce don s’inscrit dans le cadre du Programme d’Appui à la Réforme du secteur de la Sécurité (PARSS3), en Guinée, financé par l’UE.

Il s’agit principalement de matériels d’incendie tels que les dévidoirs mobiles, tuyaux incendie, pièces de jonction, extincteurs, moyens d’aspiration et d’alimentation en eau, a annoncé l’UE. Il s’agit également de matériels de secours à personnes comme les mannequins d’instruction, le matériel de relevage et d’immobilisation des victimes, les défibrillateurs semi-automatique et les valise oxygénothérapie, a-t-on ajouté.

Ces matériels d’intervention sont complétés par du matériel d’appui opérationnel d’une valeur de 120 mille euros, financé par la France : six tentes modulaires, lits de camp et moustiquaires, tables et chaises de terrain, supports de brancard de catastrophe.

Lors de la remise du don, Raymond Lataste, chargé de programmes à la délégation de l’UE en Guinée, a souligné les progrès réalisés par les services guinéens de protection civile depuis le début de l’appui européen. « Les progrès sont là : en 2013, la protection civile ne faisait quasiment pas d’intervention. Maintenant, elle intervient presque quotidiennement pour éteindre des feux et sauver des vies », a-t-il dit.

Dans le cadre du PARSS3, l’UE a porté un appui à la protection civile guinéenne, avec le renforcement de la brigade des sapeurs-pompiers à Conakry et la création de quatre unités de protection civile à l’intérieur du pays.

 

Avec dpa-news

D’une valeur de 225 mille euros, ce don s’inscrit dans le cadre du Programme d’Appui à la Réforme du secteur de la Sécurité en Guinée, financé par l’UE.

L’Union européenne (UE) et la France ont remis, le 10 février, à la Direction générale de la Protection civile en Guinée Conakry, un don sous forme d’importants lots opérationnels de lutte contre l’incendie et de secours à personnes. D’une valeur de 225 mille euros, ce don s’inscrit dans le cadre du Programme d’Appui à la Réforme du secteur de la Sécurité (PARSS3), en Guinée, financé par l’UE.

Il s’agit principalement de matériels d’incendie tels que les dévidoirs mobiles, tuyaux incendie, pièces de jonction, extincteurs, moyens d’aspiration et d’alimentation en eau, a annoncé l’UE. Il s’agit également de matériels de secours à personnes comme les mannequins d’instruction, le matériel de relevage et d’immobilisation des victimes, les défibrillateurs semi-automatique et les valise oxygénothérapie, a-t-on ajouté.

Ces matériels d’intervention sont complétés par du matériel d’appui opérationnel d’une valeur de 120 mille euros, financé par la France : six tentes modulaires, lits de camp et moustiquaires, tables et chaises de terrain, supports de brancard de catastrophe.

Lors de la remise du don, Raymond Lataste, chargé de programmes à la délégation de l’UE en Guinée, a souligné les progrès réalisés par les services guinéens de protection civile depuis le début de l’appui européen. « Les progrès sont là : en 2013, la protection civile ne faisait quasiment pas d’intervention. Maintenant, elle intervient presque quotidiennement pour éteindre des feux et sauver des vies », a-t-il dit.

Dans le cadre du PARSS3, l’UE a porté un appui à la protection civile guinéenne, avec le renforcement de la brigade des sapeurs-pompiers à Conakry et la création de quatre unités de protection civile à l’intérieur du pays.

 

Avec dpa-news

    Leave a Reply

    Your email address will not be published.*