Fria: Le PM Béavogui ordonne à RUSAL et les autorités de la ville, de produire chacune un mémorandum avant le 10 février

Fria: Le PM Béavogui ordonne à RUSAL et les autorités de la ville, de produire chacune un mémorandum avant le 10 février

Le Premier ministre, Mohamed Béavogui, était lundi dans la préfecture de Fria pour s’enquérir de la crise sociale et environnementale dans la cité de l’alumine. Le Chef du Gouvernement a rencontré les responsables de l’usine, les populations ainsi que les autorités locales et morales pour les écouter et leur transmettre le message du Président de la Transition.

A la tête d’une forte délégation gouvernementale, le Premier ministre est reçu par les populations du Sombory en liesse. L’émissaire du Colonel Mamady Doumbouya est accompagné par les ministres de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation, de l’Environnement, Eaux et Forêts, des Mines et de la Géologie.

« Nous entendons beaucoup de choses sur Fria. On a l’impression qu’ici, il y a de la souffrance. Nous sommes venus voir. Le Président de la Transition colonel Mamady Doumbouya nous a envoyés pour, parler avec vous, vous écouter, parler avec tous les interlocuteurs pour qu’à la fin de notre mission, nous puissions bien comprendre les problèmes et trouver les solutions », a lancé le Premier ministre aux populations réunies à la maison des jeunes de Fria.

Mohamed Béavogui a rappelé les souvenirs de sa petite enfance quand Fria était perçue comme « le petit Paris » de la Guinée. Il a exprimé sa désolation de voir cette image contrastée avec la réalité actuelle de la ville. Le Premier ministre a salué le courage et la patience des populations avant de s’engager au nom du Président du CNRD a trouvé une solution à long terme aux problèmes de Fria.

Le Chef du Gouvernement et sa délégation se sont ensuite rendus sur le site de la raffinerie d’alumine de Friguia, source récurrente de pollution de la ville et aussi s’enquérir des conditions difficiles de vie et de travail des ouvriers de l’usine. Sur la question environnementale, un accord a été trouvé pour que des filtres soient installés avant le 1er mai. « Les normes qui sont celles des usines qui produisent de l’alumine dans le monde seront les normes de Fria à partir du 1er mai 2022 », a-t-il insisté.

Pour mettre fin à cette longue crise, le Premier Ministre a ordonné aux deux parties, RUSAL et les autorités de la ville, de produire chacune un mémorandum avant le 10 février. Mohamed Béavogui a promis une solution gouvernementale durable avant la fin du mois de février 2022.

Avec cellule de comm de la primature